in ,

Bangkok – Vision personnelle d’un quartier

Textes et photos, collaboration de Nico Wild

Vision personnelle d’un quartier de Bangkok

Ce n’est pas jolie. Il n’y a pas la mer. Pas encore. Bangkok sombre petit à petit dans les inondations à la saison des pluies. Une course contre la mer qui aimerait un jour s’approprier la ville des anges. Des effluves d’égout parviennent sporadiquement à nos évents, au gré du vent. Le bâtiment est cerné par des chiens de rues pataud la journée, sauvages et féroces quand dans les ruelles la nuit s’introduit. Bouddha cerbères, sentinelles sacrées. Le chef de meute vient à moi collecter ses caresses.

Nous sommes en bonne entente, une osmose entre l’homme animal et l’animal humain. Je m’occupe d’eux, ils m’offrent chaque jour que Bouddha fait une présence réconfortante. Leur pelage sont autant d’oripeaux crasses ou les puces font leurs banquets. Une des femelles a des mamelles géantes qui creusent des sillons dans la poussière du sol dès lors qu’elle se déplace.

C’est la louve mythologique fondatrice de Rome. Sa progéniture piaille comme des piafs, réfugiée sous la carcasse d’une voiture, réclamant leur pitance pour survivre. Ils nous rappellent que tout à une genèse. Des chiots à la gueule de cloportes ensemencée de terre, dont les entrailles accueillent déjà vers et parasites. Chacun à sa place.

Nous sommes nichés au cinquième étage d’un immeuble sans ascenseurs. Vue imprenable sur les toits de tôles. Au loin le quartier des affaires, Sathorn. La Thaïlande bénéficie de centres commerciaux derniers cris et d’infrastructures ultra-modernes digne de Warren Buffet. Mais ne nous leurrons pas, le pays du sourire n’en reste pas moins un pays médiéval de castes. De petits autels bouddhistes, les « Phi baan » sont disséminés devant chaque construction, afin d’honorer ancêtres

et esprits locaux.nicowild1

La paix engloutie l’endroit. Parfois le balai des motos vient rompre le silence. Mais la paix inlassablement revient par ondes soyeuses. Les bombes n’atteindront pas le coeur des gens. A l’entrée une vieille carne siège sur un trône en plastique. C’est la génitrice du gérant et propriétaire sino-thaï de l’immeuble. Elle ne veille pas, elle est juste présente, nous rappelant que tout a une fin. Une relique du temps.
nicowild5

Les moto dops se livrent à des parties d’échec sans fin sous un soleil qui fond le plafond azur. Ils ont à disposition un luxe rare et prisé, le temps ! C’est le sang du royaume, indéfectible serviteurs du roi. Un dieu mortel au crépuscule de sa vie, maintenu en vie par la chimie des sorciers modernes, tandis que les puissances exogènes se bousculent à son chevet pour mieux dévorer le royaume.

L’horloge a cessé de tourner ici, dans cet enfer urbain constitué de pièces de puzzle en béton, de parcelles en friche attendant qu’un promoteur immobilier vienne les souiller, de ramifications fluviales servant à la fois de voie de transports et d’évacuation d’égouts, les fameuses “klongs”.
nicowild3

Un peu partout trainent des icônes à l’image du roi, de son épouse et de ses héritiers. Coïncidence, France et Thaïlande arborent les mêmes couleurs dans leur drapeau. Le même nombre d’habitants. La même fragilité sociale, annonçant une possible rupture de la normalité dans un futur pas si éloigné.

Une promiscuité culturelle similaire avec celle de l’Oncle Sam. Il a élaboré ici un laboratoire géant, se livrant à ses expériences capitalistiques sur des esprits primitifs. La Thaïlande aurait-elle vendue son âme au diable ?

Au milieu de ce ramassis d’odeurs et d’âmes endommagées, reliées les unes aux autres par une chaleur moite, se trouve un étranger sans histoire ou dirons certains un étranger aux cent histoires. Il est patient. Quelques mots de Thaï affables balbutiés lui attirent les sympathies.

Ses qualités de pugilistiques ont assit sa popularité. Il est discret, simple et courtois, l’anonymat lui va bien. Il vaut mieux être un étranger dans le Royaume des rois et des coureuses de remparts que dans son propre pays.

 

 

Info-Asie répertoire francophone de référence sur l’Asie

(Visited 227 times, 1 visits today)

What do you think?

Written by Nico Wild

Fansipan – Le toit de l’Indochine au Vietnam

Cheryl Chou 20 ans couronnée Miss Singapour 2016