in , , ,

4 octobre 2017 – Alertes, danger et précaution selon l’ambassade de France pour l’Asie

Certaines destinations peuvent être déconseillées pour votre sécurité.

ALERTES – Avis aux voyageurs
Certaines destinations peuvent être déconseillées pour votre sécurité.

Mise-à-jour 4 octobre 2017
23 septembre 2017
Mise-à-jour 15 avril 2017
Mise-à-jour 9 février 2017
Mise-à-jour 5 novembre 2016
Mise-à-jour 14 octobre 2016
Mise-à-jour 11 octobre 2016

Une liste d’alertes et d’avis aux voyageurs issus de l’ambassade de France, de l’ambassade du Canada et des États-Unis ainsi que de Info-Asie vous renseigne sur les différents risques et dangers des différents pays d’Asie.

Veuillez donc à prendre les précautions qui s’imposent selon votre destination. Info-Asie ajoute également les dernières nouvelles qui ne sont pas toujours présentes sur le site de l’ambassade.

Ne paniquez pas pour autant tout est là à titre de prévention et d’information.

Dernières alertes:

Chine

4 octobre 2017
Chine: Séisme au Sichuan
Un séisme de forte magnitude a eu lieu le 8 août 2017 dans la zone touristique de Jiuzhaigou, province du Sichuan, faisant de nombreuses victimes et causant d’importants dégâts matériels.

Le site de Jiuzhaigou est en cours de rénovation et la vallée de Jiuzhaigou est fermée au public jusqu’à nouvel ordre.

Il est recommandé de différer les projets de déplacement dans la zone, de se tenir informé de l’évolution de la situation et de se conformer aux consignes des autorités locales.

Indonésie

23 septembre 2017
Le centre indonésien de volcanologie et des catastrophes géologiques a placé le Mont Agung – volcan situé dans la région du Karangasem, à l’est de Bali – en alerte de niveau 4 le 22 septembre.

Les autorités indonésiennes interdisent de s’approcher à moins de 12 km du volcan. Les populations se trouvant dans ce périmètre seront évacuées.

Il est recommandé d’éviter la région du volcan et de prendre l’attache des voyagistes et compagnies aériennes afin de vérifier les conditions de voyage et de séjour.

3 septembre 2017
Manifestations contre l’ambassade de Birmanie à Jakarta

Des manifestations de soutien aux Rohingyas et de protestation contre les autorités birmanes ont eu lieu dans plusieurs villes indonésiennes.

Un cocktail Molotov a été lancé, dimanche 3 septembre, dans l’enceinte de l’Ambassade de Birmanie à Jakarta, provoquant des dégâts matériels. Une manifestation s’est déroulée le 6 septembre dernier dans le quartier de l’ambassade de Birmanie et à proximité du rond-point de l’hôtel Indonesia.

Il est recommandé d’éviter cette zone en cas de manifestations.
15 avril 2017
Attention à ce que vous affichez sur vos vêtements.
À Lombok, une homme fut arrêté, interrogé et fouillé pour avoir eu un t-shirt avec le symbole communiste de la faucille et marteau, ce symbole est interdit en Indonésie. Il avait été interpellé dans son hôtel après dénonciation.
Source: La Gazette de Bali

9 avril 2017
Java-Est : tensions avec la présence d’un groupe terroriste, ces hommes d’appartiennent à l’organisation Jemaah Anshorut Daulah, un groupe formé en 2015 qui revendique son allégeance à l’Etat islamique.
Source: La Gazette de Bali

Maldives

27 juin 2017
Situation sécuritaire

Compte tenu de la situation politique tendue et du risque de manifestations qui peuvent donner lieu à des actes de violence, les séjours à Malé sont à éviter. Les transferts vers les îles-hôtels peuvent se faire directement par avion ou par bateau au départ de l’aéroport international.

En raison du risque terroriste global dans la région, il est conseillé de faire preuve d’une vigilance renforcée sur l’ensemble du territoire.

Philippines

12 avril 2017
Des combats entre les policiers et un groupe Abu Sayyaf se sont déroulés sur l’île touristique de Bohol. Ces extrémistes qui sont au Mindanao tentent des incursions de plus en plus hors de leur territoire. Prudence est donc de mise vers le Sud de Cebu et les régions reculés de Bohol.

Indonésie

9 février 2017
Éruption du mont Sinabung à Sumatra le 17 janvier 2017.
Le Mont Sinabung dans le district de Karo à Sumatra Nord montre encore récemment des signes d’activité très importants avec d’importantes secousses et des rejets de cendres depuis le 17 janvier 2017. L’épisode bien que semblant inoffensif a entraîné l’évacuation des villages les plus proches du volcan.

Rappelons que le volcan a provoqué la mort de plusieurs personnes depuis 2010 avec plusieurs épisodes d’activités intenses. Le Sinabung, qui culmine à environ 2 500 m d’altitude, s’est réveillé en 2010 après 400 ans de sommeil. En mai 2016, après une violente éruption, des villages ont été ensevelis sous des cendres brûlantes. La catastrophe avait fait sept morts.

En juin 2015, quelque 10 000 villageois vivant à côté du volcan avaient été évacués. En février 2014, 15 personnes sont mortes, après une période d’activité particulièrement intense.

11 octobre 2016
Éruption du mont Barujari un volcan qui culmine à 3 700 mètres d’altitude. Le mont Barujari est un cône volcanique se situant lui-même dans le cratère plus vaste du volcan Rinjani. Il est situé sur l’île de Lombok, à l’est de Bali.

C’est encore l’un des sommets les plus élevés de l’archipel indonésien qui attire de nombreux touristes et randonneurs du monde entier. Si vous aviez planifié de faire le mont Rinjani, même si l’alerte et le volcan Barujari montre une accalmie vaut mieux y songer davantage avant d’entreprendre l’ascension.

Népal

1er février 2017
Manifestations politiques dans Katmandou et sa vallée

Il est fortement recommandé d’éviter ces manifestations et plus généralement tout regroupement de personnes sur la voie publique. Des étrangers ont été arrêtés, ils sont passibles d’expulsion dans de telles situations.

Vietnam

19 septembre 2017
Recrudescence des cas de dengue

Une recrudescence des cas de dengue a été constatée par les autorités dans l’ensemble du pays, dont la capitale Hanoi.

Les autorités sanitaires estiment que l’épidémie va s’accentuer jusqu’en novembre. La dengue est une maladie transmise par virus, potentiellement mortelle : veuillez consulter la rubrique santé.

1er février 2017
Des attaques de requins ayant été signalées sur les côtes de Quy Nhon (Province de Binh Dinh) à 200 km au nord de Nha Trang, les baigneurs sont invités à se renseigner auprès des autorités locales et à faire preuve de prudence, notamment en évitant de se baigner seuls dans des endroits isolés.

Maldives

30 décembre 2016
Compte tenu de la situation politique tendue et du risque de manifestations qui peuvent donner lieu à des actes de violence, à Malé principalement, le séjour à Malé est à éviter, d’autant que les transferts vers les îles-hôtels se font généralement par avion ou par bateau au départ de l’aéroport international.

En raison du risque terroriste global dans la région, il est conseillé de faire preuve d’une vigilance renforcée sur l’ensemble du territoire maldivien.

Birmanie-Myanmar

22 décembre 2016
Les autorités birmanes ont décidé le 22 décembre 2016 de ne plus délivrer aux étrangers, jusqu’à nouvel ordre, d’autorisation spéciale d’accès à la ville de Mogok (région de Mandalay). Les touristes qui avaient prévu de se rendre dans cette ville sont invités à prendre l’attache de leur agence de voyages afin de modifier leur itinéraire.

Malaisie

8 décembre 2016
Les déplacements terrestres et maritimes dans la zone côtière du Nord-Est de Sabah (Bornéo) et les îles environnantes (Sipadan, Mabul, Semporna, etc.) sont formellement déconseillés. Une menace très élevée pèse sur cette région, où des groupes terroristes ont procédé à plusieurs enlèvements. Plusieurs otages ont été tués par leurs ravisseurs.

Philippines

5 novembre 2016
L’information nous parvient de l’ambassade des États-Unis et fut publié par Agence France Presse le 5 novembre 2016.
Des “groupes terroristes” prévoient des enlèvements sur des îles touristiques du centre des Philippines, a prévenu l’ambassade des États-Unis, alimentant la crainte que des islamistes spécialisés dans les kidnappings crapuleux n’aient élargi leur territoire de chasse.

Dans un message aux voyageurs publié jeudi, l’ambassade des États-Unis à Manille demande aux Américains d’éviter de se rendre dans le sud de l’île de Cebu, où se trouvent les sites touristiques les plus fréquentés de l’archipel, avec ses plages paradisiaques, ses spots de plongée spectaculaires et la possibilité d’observer les baleines.

“L’ambassade des États-Unis prévient les citoyens américains que des groupes terroristes prévoient de mener à bien des enlèvements dans des zones fréquentées par les étrangers dans le sud de l’île de Cebu”, dit le message.

L’ambassade identifie trois sites, Dalaguete et Santander sur Cebu, ainsi que l’île voisine de Sumilon. Ces sites sont à quelques encablures en bateau de Bohol et Dumaguete, également prisés des touristes.
(Texte de AFP)

Inde

11 octobre 2016
Compte tenu du récent regain de tension entre l’Inde et le Pakistan, il est formellement déconseillé de se rendre à proximité de la frontière pakistanaise.

Violences au Cachemire.
Depuis le 8 juillet 2016, d’importantes violences ont lieu dans plusieurs zones du Cachemire, faisant plus d’une cinquantaine de morts et milliers de blessés. Le trafic aérien et routier, ainsi que les services publics, sont très perturbés.

Dans ce contexte, les déplacements touristiques et professionnels dans la vallée du Cachemire et ses alentours, y compris à Srinagar, dont plusieurs secteurs ont été placés sous couvre-feu, sont à éviter.

Japon

11 octobre 2016
Le mont Aso quant à lui, est le plus vaste des volcans du Japon, mais aussi un des plus actifs. Sa caldeira compte parmi les plus grandes du monde. Aujourd’hui, 8 octobre 2016, il a fait éruption à 1:56 am. La colonne de fumée et de cendre s’élève à plus de 1000 mètres et des cendres sont tombées jusqu’à 30 kilomètres du volcan qui culmine à 1592 mètres et les météorologues estiment que des cendres pourraient atteindre jusqu’à 250 kilomètres de distance au nord de la montagne.

La dernière éruption a eu lieu en septembre 2015 après une période de dormance de 19 ans. Il est situé sur l’île de Kyushu, à l’Est de Nagasaki, dans la préfecture de Kumamoto

Laos

11 octobre 2016
Recrudescence des cas de dengue

Le début de la saison des pluies a provoqué une augmentation des cas de dengue au Laos. Les premiers symptômes de la maladie incluent fièvre, maux de tête et courbature, vomissement voire éruption cutanée.

Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits antimoustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, moustiquaires imprégnées).

La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée). Il importe de consulter un médecin en cas de fièvre durant le séjour ou après le retour en France.

Durant la saison des pluies, le Nord Laos est à éviter, des glissements de terrain affectent plusieurs routes.

Philippines

11 octobre 2016
Une recrudescence de cas de dengue est à signaler dans la région de Bohol et Cebu. Le nombre de cas a augmenté de façon inquiétante. Suivez les conseils afin d’éviter les piqures d’insectes, vêtement longs et chasse-moustiques.

Toujours dans la région de Cebu, plusieurs cas du virus Zyka ont été signalés.

Enfin, ce vendredi un for typhon touchera les Philippines. La tempête devrait également toucher le Vietnam et le sud de la Chine plus tard la semaine prochaine. Les météorologistes (Adam Douty de Accuweather) s’attendent à un fort impact de Samar à Luzon.
typhon-11-octobre

Singapoure

13 octobre 2016
Plus de 400 cas de Zika ont été enregistrés à Singapour.
Source: OMS – http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201610/10/01-5028978-loms-craint-une-propagation-du-virus-zika-en-asie-pacifique.php

Thaïlande

11 octobre 2016
Plusieurs alertes du côté de la Thaïlande. D’abord, les environs de Phuket et Phi Phi, un nombre important de “galères portugaises”, appelées en anglais “bluebottles” ont été aperçus au large de l’île Koh Phi Phi Ley et au nord de Phuket. 145 spécimens ont été trouvés le long des plages de Nai Yang, Nai Thon et Layan à Phuket, entraînant une interdiction de baignade et d’activités nautiques dans ces trois lieux alors qu’ailleurs les baigneurs sont juste invités à être prudents.

Du côté des îles de Samui et Phangan dans le golfe de Thaïlande, des méduses boîtes sont présentes et sont régulièrement signalées. Leurs piqûres des ces deux types de méduses peuvent être très douloureuses et dans des cas extrêmes, mortelles.

De nombreux cas de virus Zyka ont été signalés à Bangkok.

Un attentat à l’explosif a été déjoué ces derniers jours et ces attentats devaient se dérouler entre le 20 et le 25 octobre. Les autorités thaïlandaises sont en alertes et n’écartent pas la possibilité que d’autres attentats se produisent dans les prochains jours. Évitez les rassemblements.

La santé du roi inquiète. Le roi repose dans un état critique dans un centre hospitalier de Bangkok. Son décès entrainerait de grands rassemblements et pourrait provoquer des troubles entre les adversaires politiques.
13 octobre 2016
Suite au décès du roi de Thaïlande, toutes les festivités sont annulées jusqu’au 13 novembre. Seules les cérémonies religieuses sont maintenues mais sans les danses et musiques habituelles. Les spectacles, combats de boxe sont également proscrits pour 30 jours. Les fêtes de la Full Moon sur Koh Phangan sont également annulées.

Décès du roi de Thaïlande – Climat de morosité pour les touristes au Royaume du Siam

Vietnam

11 octobre 2016
Maladie à virus Zika.

Le Vietnam est touché par le virus Zika. Ce virus est transmis par les piqûres de moustiques du type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.

Les symptômes de la maladie sont généralement modérés. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et de syndromes de Guillain Barré semble possible.

Pour les femmes enceintes qui envisagent un voyage dans une zone d’épidémie de Zika, il est recommandé d’envisager un report du voyage, quel que soit le terme de la grossesse. Si le voyage ne peut pas être différé, il est recommandé de respecter les mesures de protection contre les piqûres de moustiques et d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage.

Pour les femmes ayant un projet de grossesse ou en âge de procréer, qui envisagent un voyage dans une zone d’épidémie de Zika, il est recommandé d’envisager de reporter le projet de grossesse au retour de voyage ou de reporter le voyage.

Fin des dernières alertes (11 octobre 2016)

Toutes les alertes

Bangladesh

18 juillet 2017
Epidémie de chikungunya

Une épidémie de chikungunya affecte le Bangladesh, et en particulier la ville de Dacca. Les symptômes sont similaires à ceux de la dengue. Plus d’informations à la rubrique Santé
1er juillet 2016
La boulangerie-restaurant Holey Bakery, à Gulshan, dans la zone diplomatique de Dacca, a été prise d’assaut par des terroristes le 1er juillet 2016 au soir et la police est intervenue le matin du 2 juillet. Les forces de sécurité sont omniprésentes dans Dacca.

Il est fortement recommandé, dans tout le Bangladesh, d’éviter tout déplacement inutile. Si vous devez vous déplacer, il est demandé de faire preuve de la plus grande vigilance, d’éviter de vous déplacer seul. Il est formellement déconseillé de fréquenter les lieux sans dispositif de sécurité.

Birmanie

19 septembre 2017
Tensions dans l’Etat du Rakhine (Arakan)

Des combats entre les forces de sécurité birmanes et des groupes armés ont lieu dans le nord de l’État Rakhine (Arakan), près de la frontière avec le Bangladesh depuis le 25 août 2017. Cette zone est formellement déconseillée aux voyageurs depuis plusieurs années (voir onglet et carte « sécurité »).

Ces violences ont aggravé les tensions inter-communautaires dans le centre de cet État, en particulier dans la capitale régionale, Sittwe.

Dans ce contexte, il est conseillé d’éviter de se rendre dans le centre de l’État Rakhine (Arakan), y compris dans la ville de Sittwe et sur le site archéologique de Mrauk-U, jusqu’à ce que la situation soit stabilisée.

La situation sécuritaire n’a pas évolué dans le reste du pays, notamment dans les principales zones touristiques. Les recommandations et précautions d’usage, qui figurent dans l’onglet sécurité, sont toujours valables.

Fortes tensions dans le nord de l’État Shan.
Il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones situées au nord de l’axe Mandalay-Lashio et au-delà de Lashio, dans le nord de l’État Shan. Les accrochages et les tensions entre groupes ethniques armés ainsi qu’avec l’armée y restent fréquents. Après quelques semaines d’accalmie, les affrontements ont repris courant mai. La présence d’engins explosifs sur les routes et les chemins a été signalée.

Si la route principale de Mandalay à Lashio reste ouverte, il est déconseillé de l’emprunter, sauf pour raison impérative et uniquement de jour, en observant la plus grande vigilance, notamment entre Kyaukme et Lashio. Les excursions dans ces zones sont formellement déconseillées, notamment au départ de la ville de Hsipaw.

Affrontements dans l’Arakan (Rakhine)

Les affrontements entre l’Arakan Army et l’armée ont diminué en intensité ces dernières semaines mais quelques accrochages se sont poursuivis fin mai dans le district de Rathedaung. Il est formellement déconseillé de se rendre dans le nord de l’État d’Arakan (Rakhine), notamment dans les districts de Rathedaung et Buthidaung près de la frontière avec le Bangladesh et dans le district de Kyauktaw près de l’État Chin.

Tensions dans le Kachin

Dans le sud de l’État Kachin, près de la frontière avec la Chine, il convient d’éviter la route entre Myitkyina et Bhamo, en raison d’affrontements persistants dans le district de Mansi.

Cambodge

temple cambodia photo

À compter du 1er août 2016, l’accès aux temples et monuments à caractère religieux du Cambodge sera interdit aux personnes ne respectant pas un code vestimentaire strict.

Pour les hommes comme pour les femmes, les épaules devront être couvertes, les jupes, robes et pantalons devront couvrir les genoux. À défaut, l’accès aux sites leur sera refusé.

Cambodge

11 septembre 2017 – Information toujours valide le : 23 septembre 2017
Recrudescence des vols à l’arraché à Phnom Penh et Sihanookville.
Mise-à-jour 1er octobre 2016

Chine

13 septembre 2018
Séisme au Sichuan

Un séisme de forte magnitude a eu lieu le 8 août 2017 dans la zone touristique de Jiuzhaigou, province du Sichuan, faisant de nombreuses victimes et causant d’importants dégâts matériels.

Le site de Jiuzhaigou est en cours de rénovation et la vallée de Jiuzhaigou est fermée au public jusqu’à nouvel ordre.

Il est recommandé de différer les projets de déplacement dans la zone, de se tenir informé de l’évolution de la situation et de se conformer aux consignes des autorités locales.
Aéroports et gares de Shanghai.

Les autorités ont annoncé des mesures de sécurité supplémentaires dans les aéroports et les gares de Shanghai dans le cadre de la préparation du sommet du G20 qui se tiendra à Hangzhou les 4 et 5 septembre. Des contrôles renforcés des voyageurs et de leurs bagages pouvant occasionner des délais d’attente à l’embarquement sont à prévoir.

Inde

Depuis le 8 juillet 2016, d’importantes violences ont lieu dans plusieurs zones du Cachemire, faisant une quarantaine de morts et plusieurs dizaines de blessés à ce stade. Le trafic aérien et routier, ainsi que les services publics, sont très perturbés.

Dans ce contexte, les déplacements touristiques et professionnels dans la vallée du Cachemire et ses alentours, y compris à Srinagar, dont plusieurs secteurs ont été placés sous couvre-feu, sont à éviter.

Laos

La saison des pluies a commencé au Laos. Elle se manifeste souvent par des orages accompagnés de fortes pluies et de vents violents.

Les fortes pluies de ces dernières semaines ont entraîné des inondations et des effondrements de terrain dans le nord du pays, notamment dans la province d’Oudomxay. Certaines routes sont actuellement impraticables, notamment dans les régions montagneuses du nord du Laos.

Les voyageurs sont invités à se renseigner auprès des habitants et des autorités locales sur l’état des routes et des infrastructures avant de se rendre dans des régions situées en dehors des grands centres urbains, et à différer autant que possible leurs déplacements dans les régions excentrées.

Au Laos, le 6 mai dernier, une attaque sanglante s’est de nouveau produite, faisant 1 mort du côté de l’armée et 7 du côté des assaillants antigouvernementaux. La plus grande prudence est à observer dans la province de Xaysoumboun si vous prévoyez de voyager entre Vientiane et Luang Prabang ou vers Vang Vieng. Certains districts peuvent être fermés par la police. Les voyageurs sont invités à se renseigner avant de prendre la route.

Malaisie

9 août 2017
15 avril 2017
Zone côtière du Nord-Est de Sabah

Les déplacements terrestres et maritimes dans la zone côtière du Nord-Est de Sabah (Bornéo) et les îles environnantes (Sipadan, Mabul, Semporna, etc.) sont formellement déconseillés. Une menace très élevée pèse sur cette région, où des groupes terroristes ont procédé à plusieurs enlèvements. Plusieurs otages ont été tués par leurs ravisseurs.

Népal

nepal photo
23 septembre 2017
Le gouvernement népalais vient d’émettre une alerte concernant les risques d’inondations dans les régions est et centre du Népal. Cette alerte concerne particulièrement les rivières Triyuga et Ratu (district d’Udayapur, sud-est du pays) ainsi que Khando et Gagan (district de Saptari, centre-est du pays). Il est conseillé aux voyageurs d’observer la plus grande prudence lors des déplacements dans ces zones.
Période électorale

Des élections locales se tiendront en septembre 2017. La période entourant ces élections peut être une période de tensions. Il est recommandé de faire preuve de discrétion et de se tenir à l’écart de tout rassemblement.

15 avril 2017
Manifestations politiques dans Katmandou et sa vallée

Depuis la mi-mai 2016, des manifestations organisées par des partis politiques ont lieu quotidiennement à Katmandou et dans la vallée. Il est fortement recommandé d’éviter ces manifestations et plus généralement tout regroupement de personnes sur la voie publique. Des étrangers ont été arrêtés, ils sont passibles d’expulsion dans de telles situations.
Début de la saison des pluies

Des pluies et orages parfois violents peuvent survenir lors de cette saison qui s’étend de juin à août. Des inondations et glissements de terrain peuvent survenir à tout moment. La plus grande vigilance est de mise lors de tous déplacements plus particulièrement en dehors de la vallée de Katmandou.

Thaïlande

Une série d’explosions se sont produites dans plusieurs stations balnéaires de Thaïlande les 11 et 12 août 2016 (Patong, Trang, Hua Hin, Bang Niang, Krabi, Nakhon Si Thammarat et Surat Thani). Il est recommandé de faire preuve de vigilance et d’éviter les rassemblements.

Conformez-vous aux consignes des autorités locales. Pensez à rassurer vos proches.

En cas d’urgence, l’Ambassade de France à Bangkok peut être contactée au tel +66 81 994 49 01.

Philippines

30 mai 2017

Troubles sécuritaires
Compte-tenu des troubles sécuritaires affectant l’île de Mindanao (où la loi martiale s’applique depuis le 23 mai) et des menaces d’enlèvement émanant de groupes terroristes dans le sud des Visayas (régions de Cebu et Bohol) et à Palawan (moitié sud de l’île et alentours de la capitale Puerto Princesa), il est recommandé de redoubler de prudence et de vigilance dans les déplacements terrestres et maritimes, de rester attentifs aux consignes de sécurité données par les autorités locales et de s’abstenir de se rendre dans les zones déconseillées.

(2016-04-30) Les douaniers ont de nouveau repris le bullet scam, nommé aussi “tanim bala“, l’arnaque tellement décriée ne se produisait plus mais des cas récents ont été recensés. En 2015, 30 cas ont été recensés aux Philippines. Les douaniers insèrent des balles de pistolet ou fusil dans votre bagage vous accusant ensuite de transporter cet item illégal en avion dans le but de vous soutirer de l’argent, un montant exorbitant.

Conseil: Sachez vos droits, vous avez le droit de garder le silence, il est recommandé d’utiliser une valise ne disposant pas de pochettes extérieure. Vous devez dans les aéroports philippins, utiliser le plastique afin de bien emballer votre bagage et le rendre étanche aux tentatives d’y insérer quoi que ce soit.

Ne permettez pas aux douaniers d’ouvrir votre bagage sans la présence de témoins et même d’un avocat. Si on vous détient à l’aéroport pour vous mettre de la pression, utiliser votre téléphone pour enregistrer les conversations en tagalog ou cebuano. Dites leur fermement que vous demandez l’habeas corpus, une procédure légale pour obtenir la liberté ou plainte pour détention illégale et même kidnapping. Les douaniers pourraient faire marche arrière si vous êtes convaincant et que vous montrez votre détermination à contrer leur infâme chantage.

Philippines

Ce mois-ci, le volcan Kanlaon aux Negros Oriental au Philippines a de nouveau repris de fortes activités volcaniques le 30 mars dernier, il s’est fait fortement entendre durant 12 minutes.

Le Mont Kanlaon – Negros

Indonésie

En Indonésie, le Mont Sinabung, dans le Nord Sumatra, ne pas s’approcher de la zone entourant le volcan. Alerte maximale.

Mont Sinabung – Nord Sumatra

Bangladesh

Depuis le début de l’année 2015, des blogueurs et libres penseurs bangladais ainsi que deux ressortissants étrangers ont été assassinés. Des attentats à la bombe ont visé des minorités religieuses. Des hommes politiques, des prêtres et d’éminentes personnalités du Bangladesh font régulièrement l’objet de menaces de mort.

Ces actes et menaces s’inscrivent dans un contexte général d’insécurité croissante.

En conséquence, une posture de grande vigilance est recommandée à tous nos compatriotes.

L’ambassade de France au Bangladesh déconseille formellement les déplacements à pied, en rickshaw ou en CNG, y compris dans le secteur diplomatique de Dacca (quartiers de Gulshan, Baridhara et une partie de Banani). Elle déconseille de se déplacer seul.

Par ailleurs, l’ambassade recommande une posture de particulière vigilance pendant les périodes festives, qui sont l’occasion de rassemblements et d’événements sociaux. Elle conseille d’une manière générale d’éviter tous les lieux de rassemblement publics, ainsi que les lieux, notamment ceux fréquentés par des étrangers, qui seraient insuffisamment sécurisés.
Recrudescence des cas de dengue

La dengue est une maladie virale propagée par les moustiques, y compris durant la journée. Elle se manifeste par un syndrome grippal, avec douleurs musculaires et articulaires généralisées, et parfois une éruption cutanée.

vie

Bhoutan

Dans le Sud-Est du Bhoutan, les districts de Pemagatshel et de Samdrupjongkhar, à la frontière indienne (État de l’Assam), sont maintenant accessibles.

Toutefois, pour des raisons de sécurité, le transit par l’Assam jusqu’à Guwahati nécessite une permission spéciale obtenue par le tour opérateur qui se charge d’organiser le voyage. Cela étant, en cas d’accès au Bhoutan par les États du Nord-Est de l’Inde, il est à noter que ceux-ci connaissent, à des degrés divers, une situation parfois instable qui peut rendre les déplacements difficiles. Il est important de se renseigner précisément avant tout déplacement dans ces régions.

La frontière avec la Chine faisant l’objet d’un différend frontalier non réglé, il est recommandé d’éviter de s’approcher de ces zones.

Brunei

Ils sont invités à être particulièrement vigilants lors des excursions en forêt ou dans la jungle de Bornéo, où il est recommandé de ne se rendre qu’accompagné d’un guide officiel, afin de prévenir toute tentative d’enlèvement.

Le taux de criminalité au Brunei demeure l’un des plus faibles d’Asie. Cependant, une multiplication des agressions et des vols est constaté depuis un an, notamment du nombre de cambriolages, devenus assez fréquents.

La pollution de l’air, due aux incendies de forêt qui sévissent régulièrement sur Bornéo, peut provoquer une gêne pour les personnes atteintes de maladies respiratoires.

Cambodge

Bien que les conditions de sécurité soient généralement satisfaisantes, des agressions, vols à l’arraché et arnaques aux touristes sont régulièrement signalés dans la capitale.

On constate que la plupart des vols à l’arraché concernent les sacs à main et besaces en bandoulière. Il est donc fortement déconseillé de laisser apparents vos sacs, que ce soit lors des déplacements à pied, en deux-roues ou en tuk-tuk. Ces vols peuvent s’accompagner d’agressions physiques ou provoquer des chutes susceptibles d’occasionner des blessures graves.

Chine

Shanghai photo

Consommation forcée : des étrangers sont régulièrement victimes dans les grands sites touristiques (place Tian’anmen à Pékin, Place du Peuple à Shanghai, etc.) de jeunes personnes qui leur proposent, sous prétexte de pratiquer une langue étrangère, de les accompagner dans une maison de thé proche, un bar ou un restaurant, où des consommations ou des repas leurs sont servis à des tarifs exorbitants. La police, qu’il ne faut pas hésiter à contacter, peut intervenir sur le champ et exiger le remboursement des sommes indûment perçues.

Inde

Les femmes, en particulier lorsqu’elles voyagent seules, peuvent être vulnérables. De plus en plus de cas de harcèlements, voire d’agressions sexuelles sont signalés.

De ce fait, les derniers développements statistiques montrent que les femmes étrangères, touristes ou expatriées, font l’objet d’agressions sexuelles (attouchements, comportements déplacés, exhibitionnisme, viols). Compte tenu des différences culturelles entre nos deux pays, il est essentiel dès l’arrivée en Inde, particulièrement pour les femmes, de prendre certaines précautions :

tenue vestimentaire : porter de préférence des vêtements longs et garder les épaules couvertes ;

comportement : se comporter avec retenue envers les ressortissants indiens que l’on peut être amené à côtoyer en voyage ou dans la vie quotidienne (guide, chauffeur, employé d’hôtel ou de maison…) ;

déplacements : il est fortement conseillé aux femmes d’éviter de marcher seules ou en couple dans les zones peu fréquentées notamment la nuit tombée (rues peu animées, y compris dans les grandes villes comme Delhi ; ruelles de villages ; plages, etc…). De même, éviter de se retrouver seule, dès la tombée de la nuit, avec chauffeur de taxi, employé d’hôtel, guide, rencontre occasionnelle…

Plus généralement, conserver une prudence élémentaire afin de ne pas se mettre en danger et de ne pas favoriser les mauvaises intentions (vols, agressions).

Il est déconseillé aux voyageurs de se rendre dans la vallée du Cachemire, en orange sur la carte. Des touristes occidentaux y ont été enlevés et exécutés. L’accès aux zones frontalières avec le Pakistan est formellement déconseillé.

Organisation d’expéditions au Ladakh ou dans l’Himalaya
Le Ladakh est accessible par voie aérienne de New Delhi à Leh, ou par la route, en passant par Manali, sachant que cette voie n’est ouverte que quelques mois par an et très encombrée. Un déplacement par la route depuis Srinagar est déconseillé.

L’absence de moyens de communication dans la région de Ladakh rend toute assistance extrêmement difficile. La capitale, Leh, est située à 3500m d’altitude. Il est donc impératif d’observer à l’arrivée un repos complet à l’hôtel pendant 24 ou 48 heures.

Les vols à la tire étant fréquents dans les lieux animés (gares, marchés, etc…), conservez des photocopies de vos documents d’identité. 60 à 70% des vols signalés à l’ambassade concernent des voyageurs empruntant les liaisons ferroviaires, notamment entre Agra, Varanasi (Bénarès) et Calcutta. Il convient donc de se montrer particulièrement vigilant et de garder sur soi documents personnels et argent (pochette intérieure), les sacs devant être de préférence systématiquement cadenassés aux porte-bagages aménagés dans les compartiments.

Autres avertissements

Ne pas accepter de boisson ou nourriture offertes par un inconnu (il peut arriver qu’elles contiennent une substance provoquant la perte de conscience ou un délire hallucinatoire). Des cas ont été signalés de touristes ayant été drogués puis volés ou agressés.

Ne pas réaliser de prises de vues des aéroports, des sites « stratégiques » (ponts, bâtiments militaires…). Le contrevenant s’expose à la confiscation des appareils et des films ainsi qu’à des poursuites pénales.

Il est recommandé d’éviter les rabatteurs d’agences de voyages qui opèrent notamment à l’arrivée de l’aéroport international Indira Gandhi et à la gare ferroviaire de New Delhi. Agissant parfois avec la connivence des chauffeurs de taxis ou de rickshaw, ils font croire que les hôtels auprès desquels les touristes ont effectué des réservations sont fermés ou inaccessibles.

Les rabatteurs orientent ensuite les touristes vers de pseudo agences de tourisme ou de voyages peu scrupuleuses, se présentant comme une agence officielle du gouvernement. Ces agences essaient alors de vendre aux touristes un nouveau programme de voyage en Inde à des prix surfacturés. Il convient de refuser fermement cette transaction et, au besoin, d’appeler la police ou l’Ambassade (cf. onglets “Contacts utiles” et “Représentations françaises” ci-contre).

En outre, il peut arriver que ces agences proposent des voyages au Cachemire, en invoquant une accalmie dans cette région. En réalité, la situation demeure très tendue (cf. supra) et, chaque année, de nombreux touristes ayant accepté ces offres ont fait l’objet d’intimidations et de racket.

– Eviter les réservations de chambres dans les petits hôtels déclarés ou non de Paharganj et Nabi Karim, quartiers centraux de New Delhi, devenus dangereux (criminalité).

– L’attention des voyageurs est attirée sur les dangers potentiels encourus par les baigneurs à Goa, ainsi que sur les côtes du Karnataka, en raison de la puissance des courants orientés vers le large durant la période précédant la mousson, durant la période de mousson et juste après. La plage de Miramar à Panjim, à l’embouchure du fleuve, est signalée comme particulièrement dangereuse. Par conséquent, il est conseillé de ne pas se baigner dans ces zones.

Indonésie

Des attaques terroristes ont eu lieu le jeudi 14 janvier sur l’avenue Thamrin à Jakarta.
Sinabung, activité volcanique.

Japon

Kyushu photo
Photo by Yoozigen

Éruption du volcan Aso (ile de Kyushu).
Activité volcanique autour du Mont Hakone.

Laos

Les pluies inhabituelles survenues au mois de janvier ont provoqué une recrudescence des cas de dengue
La plus grande prudence est à observer dans la province de Xaysoumboune, où plusieurs attaques armées ont été recensées ces derniers mois. Certains districts peuvent être fermés par la police et soumis à couvre-feu.

De même plusieurs attaques d’agresseurs non identifiés ont eu lieu sur la route n°13, dans la région de Kasi, au nord de Van Vieng. Cette route est par ailleurs en mauvais état. Il est conseillé de privilégier la voie aérienne pour se rendre de Vientiane à Luang Prabang.

Malaisie

Les déplacements terrestres et maritimes dans la zone côtière du Nord-Est de Sabah (Bornéo) et les îles environnantes (Sipadan, Mabul, Semporna, etc.) sont formellement déconseillés. Une menace très élevée pèse sur cette région, où des groupes terroristes ont procédé à plusieurs enlèvements. Un otage malaisien a récemment été assassiné.

Birmanie-Myanmar

Il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones situées au nord de l’axe Mandalay-Lashio et au-delà de Lashio, dans le nord de l’État Shan. Les accrochages et les tensions entre groupes ethniques armés ainsi qu’avec l’armée ne cessent de s’y renforcer. Le risque de pose d’engins explosifs sur les routes est élevé.

La route principale de Mandalay à Lashio reste ouverte mais il est déconseillé de l’emprunter, sauf pour raison impérative et uniquement de jour, en observant la plus grande vigilance, notamment entre Kyaukme et Lashio. Toutes les routes au nord de cet axe comportent des risques très importants et sont formellement déconseillée. Les excursions au départ de la ville de Hsipaw sont formellement déconseillées.

Brunei

Le taux de criminalité au Brunei demeure l’un des plus faibles d’Asie. Cependant, une multiplication des agressions et des vols est constaté depuis un an, notamment du nombre de cambriolages, devenus assez fréquents.

La pollution de l’air, due aux incendies de forêt qui sévissent régulièrement sur Bornéo, peut provoquer une gêne pour les personnes atteintes de maladies respiratoires.

Népal

Les autorités locales ont sécurisé la plupart des chemins de trek excepté dans les districts de Gorkha, Dolakha, Sindhupalchok, du Manaslu et de la vallée du Langtang. De plus, des répliques continuent de s’y produire.

Les conditions de sécurité n’y étant absolument pas remplies, il est déconseillé sauf raison impérative de se rendre dans ces régions (voir avertissement et carte en onglet sécurité).

Dans tous les cas, un séjour au Népal doit être impérativement organisé par l’intermédiaire de tours opérateurs particulièrement sérieux et expérimentés qui offrent un service de qualité, ce qui exclut les agences qui démarchent les touristes à l’aéroport de Katmandou.

Philippines

Un risque de violences existe sur l’ensemble du territoire philippin, notamment dans les lieux publics.

Des mouvements islamistes armés et notamment le groupe Abou Sayyaf sont actifs dans l’ouest de l’île de Mindanao ainsi que dans l’île de Basilian et les archipels de Sulu et Tawi-Tawi. De même que les nombreux groupes criminels se trouvant dans ces zones, il arrive qu’ils se livrent à des enlèvements violents et extorsions de fonds visant des étrangers. Plusieurs cas ont été répertoriés depuis 2009, y compris récemment, intervenus à terre mais également en mer ; ces mouvements et ces groupes ayant la capacité d’agir loin de leurs bases.

En raison d’un fort regain d’activité, et par décision des autorités philippines, l’accès au volcan Taal est interdit au public.

(2016-04-30) Les douaniers ont de nouveau repris le bullet scam, nommé aussi “tanim bala“, l’arnaque tellement décrié ne se produisait plus mais des cas récents ont été recensés. En 2015, 30 cas ont été recensés aux Philippines. Les douaniers insèrent des balles de pistolet ou fusil dans votre bagage vous accusant ensuite de transporter cet item illégal en avion dans le but de vous soutirer de l’argent, un montant exorbitant.

Conseil: Sachez vos droits, vous avez le droit de garder le silence, il est recommandé d’utiliser une valise ne disposant pas de pochettes extérieure. Vous DEVEZ dans les aéroports philippins, utiliser le plastique afin de bien emballer votre bagage et le rendre étanche aux tentatives d’y insérer quoi que ce soit. Ne permettez pas aux douaniers d’ouvrir votre bagage sans la présence de témoins et même d’un avocat. Si on vous détient à l’aéroport pour vous mettre de la pression, utiliser votre téléphone pour enregistrer les conversations en tagalog ou cebuano. Dites leur fermement que vous demandez l’habeas corpus, une procédure légale pour obtenir la liberté ou plainte pour détention illégale et même kidnapping. Les douaniers pourraient faire marche arrière si vous êtes convaincant et que vous montrez votre détermination à contrer leur infâme chantage.

L’institut de volcanologie des Philippines (PHIVOLCS) a établi des zones de sécurité autour de trois volcans : 6 km autour du volcan Mayon et 7 km sur son flanc sud-est (province d’Albay), 4 km autour du volcan Bulusan (province de Sorsogon) ainsi qu’autour du volcan situé au centre du lac Taal au sud de Manille. Le site de PHIVOLCS peut fournir des informations actualisées. L’approche de certains volcans est autorisée mais peut se révéler particulièrement dangereuse, notamment dans certaines conditions météorologiques. L’accès au Pinatubo a ainsi été interrompu à la suite de crues meurtrières et le Mayon qui est entré en activité à la fin de l’année 2009 demeure sous étroite surveillance. Des coulées de lahar (boues de cendres) sont à craindre en cas d’intempéries.

Sri Lanka

Risques spécifiques aux endroits touristiques
La petite délinquance est en augmentation dans les lieux visités par les touristes, en particulier les vols (notamment sur les plages –cas de vols à l’arraché par des personnes conduisant des motos, dans les chambres d’hôtes du bord de mer, y compris en présence de leurs occupants, dans les trains et les bus).
Aux abords des hôtels et plus généralement des lieux fréquentés par les touristes, peuvent sévir des rabatteurs, chauffeurs de tuk-tuk ou intermédiaires divers qui abordent les étrangers. Après avoir engagé une conversation anodine, ils proposent des services pour lesquels ils ne sont pas habilités. Des touristes ont déclaré avoir été harcelés, voire détournés de leur destination initiale. La réception de l’hôtel peut être de bon conseil sur la fiabilité des chauffeurs de tuk-tuk à ses abords.
De la même manière, les plages de la côte sud attirent beaucoup de vacanciers ainsi que des étrangers désireux de s’y établir, et constituent une aubaine pour les individus animés d’intentions malhonnêtes. Y sévissent de nombreux trafics, y compris de drogue mais aussi de prétendus services juridiques par des personnes non habilitées dont il conviendra de vérifier expressément l’appartenance à un cabinet d’avocats enregistré. Sont particulièrement, mais non exclusivement visées, les villes et plages de Negombo, Bentota, Hikkaduwa, Galle, Unawatuna.
Des risques d’attaques de frelons existent sur le site de Sigiriya.

Risque de noyade lors de baignade

La plus grande prudence est recommandée lors des baignades sur le littoral sri-lankais en raison de la puissance des vagues et de la force des courants. Sur la côte ouest, la baignade en mer est vivement déconseillée à tous les touristes d’avril à novembre et sur la côte est de décembre à mars. Chaque année, plusieurs touristes français sont victimes de noyade sur les plages touristiques de l’ouest et du sud du pays (Hikkaduwa, Mirissa, Tangalle…), en particulier pendant les mois de mousson durant lesquels la mer est agitée. La présence de fortes vagues et de courants, à quelques mètres de la plage, constituent la cause des décès enregistrés.

Par ailleurs certaines plages peuvent être temporairement interdites en raison de la prolifération de méduses comme à la ceinture côtière autour de Matara, y compris la plage Polhena, (pointe méridionale de Sri Lanka). En cas de piqûre pouvant entraîner des démangeaisons urticantes et contractures musculaires, il convient de consulter un médecin.

En conséquence, la plus grande vigilance est recommandée, y compris pour les nageurs confirmés. En cas de baignade, il convient de rester en groupe et de préférer les plages qui disposent d’un dispositif de surveillance. Renseignez-vous systématiquement sur les conditions de sécurité avant de vous baigner. Il est fortement recommandé de se conformer aux avertissements publiés par les autorités locales et se renseigner sur l’évolution de la situation.

Risques spécifiques pour les femmes voyageant seules

Des cas de harcèlement sexuel, voire d’agression ont été signalés. Certaines précautions permettent de limiter de tels risques :

De manière générale, prudence et discrétion sont de mise.
Tenue vestimentaire : porter de préférence des vêtements longs et garder les épaules couvertes, plus particulièrement en dehors de Colombo.
Relations avec les Sri Lankais : se comporter avec retenue envers les habitants du pays que l’on peut être amené à côtoyer en voyage ou dans la vie quotidienne (guide, chauffeur, employé d’hôtel ou de maison…).
Déplacements : certains lieux exposent davantage aux risques de harcèlement (transports en commun, environs des ports et des gares, quartiers fréquentés majoritairement par des hommes, rues avec des échoppes visant une clientèle masculine) il est conseillé aux femmes d’éviter de se déplacer à pied, seules, dans les zones peu fréquentées, après la tombée de la nuit (rues peu animées, y compris dans les grandes villes ; ruelles de villages ; plages, etc.). De même, il vaut mieux éviter de se trouver seule le soir, avec chauffeur de taxi, employé d’hôtel, guide, rencontre occasionnelle.

Taïwan

septembre 2017
• Risque sismique et période des typhons

L’île de Taïwan est située en zone de forte activité sismique.
La période des typhons s’étend de juillet à octobre. Les typhons peuvent entraîner des inondations, des glissements de terrain et des accidents en ville, causés notamment par la chute d’enseignes commerciales.

La délinquance est modérée. Toutefois, des cas d’agressions d’étrangers (au poing, voire même parfois à l’arme blanche) sont sporadiquement recensés, notamment dans certains bars, clubs ou discothèques ou à la sortie de ces derniers. Il est donc recommandé aux visiteurs et touristes d’adopter dans ces lieux des règles élémentaires de prudence et d’éviter tout comportement équivoque, qui pourrait être interprété comme provocateur ou vexant.

Thaïlande

La Thaïlande est touchée par le virus Zika. Ce virus est transmis par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.

Recrudescence des cas de dengue.

Si la majeure partie du territoire thaïlandais est accessible aux touristes, certaines régions sont formellement déconseillées ou nécessitent une vigilance particulière :

Extrême Sud

Les violences se poursuivent dans les provinces de l’extrême Sud du pays, où ont lieu des attentats et incidents quotidiens. Les voyages sont formellement déconseillés dans ces régions où l’état d’urgence a été décrété : provinces de Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla (cf. carte infra).

Nord-Ouest et frontière avec la Birmanie

Une certaine prudence est nécessaire dans les zones frontalières de la Birmanie en raison des risques de brigandage transfrontalier, ainsi que de l’existence de nombreux trafics (drogues surtout).
Le risque existe aussi d’opérations militaires le long de la frontière, liées à la situation politique intérieure en Birmanie, où plusieurs armées ethniques (Karen, Shan, etc…) sont en conflit déclaré ou larvé, selon les moments, avec les forces gouvernementales.
Le franchissement de la frontière hors des points de passage autorisés est illégal et peut entraîner de graves conséquences (disparition de plusieurs de nos ressortissants).

Bangkok et autres régions
D’une manière générale, il est recommandé de se tenir à l’écart des manifestations ou rassemblements politiques.

Les statistiques de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ne classent pas la Thaïlande parmi les pays à taux de délinquance élevé. Les principaux cas touchant nos compatriotes concernent les vols (avec ou sans violence), les cambriolages (en particulier dans les hôtels bon marché), les agressions nocturnes et quelques atteintes graves aux personnes. Il est donc recommandé de faire preuve de prudence.

Il est aussi conseillé de porter une attention toute particulière aux boissons et aux mets servis dans certains quartiers (en particulier dans les hôtels bon marchés), qui peuvent contenir des somnifères.

burglar photo
Photo by f4niko

Les tentatives d’escroqueries les plus courantes portent sur :

la vente de pierres précieuses ou semi-précieuses à des prix excessifs : certains guides, des personnes francophones, voire françaises, proposent de réaliser de “bonnes affaires” en achetant des bijoux. Ceux-ci sont authentiques mais vendus à des prix deux à trois fois supérieurs à ceux du marché. Cette escroquerie ne peut pas donner lieu à des poursuites dans la mesure où le prix de vente est considéré par la loi thaïlandaise comme librement accepté par l’acheteur ;

la location de jet-skis et scooters : des sommes importantes peuvent être réclamées par le loueur, même en cas de dommages superficiels (il convient de ne jamais laisser son passeport au loueur) ;

l’abus de générosité : des étrangers prétendant être en graves difficultés financières, et notamment des Français, sollicitent parfois l’aide des touristes. Ils n’hésitent pas à donner un numéro de portable affirmant qu’il s’agit de celui de l’agent de permanence de l’ambassade de France. Un complice répond alors à l’appel téléphonique. Il est conseillé de contacter l’ambassade (voir ci-contre numéros utiles) pour confirmer toute affirmation de cette nature.

Escroqueries aux cartes bancaires

Ces escroqueries sont signalées principalement à Pattaya et Phuket. Tout comme en France, il convient, lors d’un retrait à un distributeur de billets, de faire preuve de la prudence habituelle. Des escrocs, qui agissent généralement à deux ou trois, cherchent par tous les moyens à avoir un court instant la carte en leur possession pour copier la piste magnétique au moyen d’un boîtier spécial (“skimmer”). Ils essaient également de regarder le code confidentiel.

Les vols

Les vols les plus fréquemment signalés ont lieu sur la ligne de bus de nuit entre Surat Thani et Bangkok (dans les deux sens). Les vols (de passeports et d’argent, notamment) portent tant sur les bagages placés en soute que dans les effets des passagers, pendant leur sommeil. Des vols à l’arraché de sacs par un conducteur de moto et son passager arrière se produisent régulièrement, notamment à Bangkok.
Risques naturels

Raz de marée : le raz de marée de 2004 a causé d’importantes destructions, mais de façon très contrastée, le long de la côte Ouest de la Thaïlande (provinces de Phuket, Krabi, Phang Nga, Satun). Depuis, les autorités thaïlandaises se sont dotées de systèmes de détection et d’alerte. Dans les zones à risque, elles ont mis en place une signalisation particulière (panneaux de couleur bleue) vers les voies à emprunter pour rejoindre les refuges ainsi que les points de rassemblement. Des exercices de protection civile sont régulièrement organisés.

Activité sismique : le pays est situé dans une zone d’activité sismique. Des séismes pouvant être supérieurs à 6 sur l’échelle de Richter sont régulièrement enregistrés.
Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter la fiche thématique de ce site.

Mousson : en période de fortes moussons (la saison des pluies s’étend d’avril à novembre), il est vivement conseillé aux voyageurs de se renseigner sur les conditions climatiques et l’état des routes des régions dans lesquelles ils comptent se rendre, ou qu’ils traversent, afin d’éviter de se trouver dans des zones inondées, en contactant :

le 1784 (demander un traducteur en anglais) du Département de Prévention et de lutte contre les désastres ;
le 1155 (téléphone de la « Tourist Police »).

La spéléologie est déconseillée en saison des pluies, même lorsque les amateurs sont accompagnés de guides. Des glissements de terrain peuvent survenir aux abords de certaines chutes d’eaux visitées par les touristes.
Baignade

Plusieurs accidents mortels ont récemment eu lieu dans les stations balnéaires du Sud du pays. Des nageurs, ainsi que des plongeurs en apnée, ont été heurtés par des bateaux naviguant ou des jet-skis circulant à grande vitesse à proximité immédiate des plages. Il est recommandé de se baigner exclusivement dans les zones réservées et délimitées par des bouées.

Vietnam

La sécurité de la navigation en baie d’ Halong n’est pas garantie comme l’attestent de fréquents accidents : depuis le début de l’année 2015, ont été ainsi signalés le naufrage d’un bateau touristique (2 mai) suite à une collision avec un autre navire, et un incendie à bord d’un bateau de tourisme (3 février) ; dans les deux cas sans faire de victimes. Le naufrage d’un bateau touristique transportant 12 touristes étrangers dont des ressortissants français s’était le produit le 28 août 2013, également sans faire de victimes. Plusieurs touristes ont en revanche perdu la vie sur la période récente : le 24 septembre 2009 (décès d’un touriste français), le 17 février 2011 (décès d’un touriste français, sur un total de douze victimes) et le 3 octobre 2012 (décès de cinq touristes taïwanais). Le naufrage d’une jonque transportant 28 touristes français s’est également produit le 8 mai 2011, sans faire de victimes.

Même si les autorités vietnamiennes ont annoncé des contrôles renforcés, la formation des équipages est insuffisante, de nombreux bateaux vétustes sont encore utilisés et les mesures de sécurité ne sont pas pleinement respectées.

Il convient par conséquent de faire preuve d’une prudence et de discernement lors de la réservation de croisières dans la baie d’Halong, en se méfiant notamment des offres à prix très réduit.
Avertissement relatif à la route maritime HO CHI MINH VILLE – VUNG TAU

De graves accidents surviennent régulièrement sur la route maritime reliant Ho Chi Minh Ville à Vung Tau. Il est ainsi fortement déconseillé d’emprunter les bateaux – surchargés et vétustes – assurant cette liaison.

 

 

Info-Asie répertoire francophone de référence sur l’Asie

 
© Info-Asie

(Visited 10,230 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments