in ,

9 novembre 1953 : indépendance du Cambodge

Photo by CMoravec

Le protectorat français intégré à l’Indochine française se termine le 9 novembre 1953 par l’indépendance du pays, à la fin de la guerre d’Indochine. Devenu une monarchie constitutionnelle (dès 1947) dirigée par le roi Norodom Sihanouk, le pays affiche une politique de neutralité dans la guerre du Viêt Nam, mais dès 1966 ne s’oppose pas au transit par son territoire des troupes et des fournitures du Nord Viêt Nam à destination des combattants anti-américains du Front national de libération du Sud Viêt Nam (Việt Cộng).

Le Cambodge, en forme longue le royaume du Cambodge, en khmer Kâmpŭchéa et ព្រះរាជាណាចក្រកម្ពុជា, Preăhréachéanachâkr Kâmpŭchéa, aussi appelé Srok Khmer, ស្រុកខ្មែរ, littéralement « Pays des Khmers », est un pays d’Asie du Sud-Est, peuplé d’environ 15 millions d’habitants.

La capitale du royaume est Phnom Penh. Le Cambodge est l’État successeur de l’Empire khmer hindouiste et bouddhiste qui régna sur pratiquement toute la péninsule d’Indochine entre le xie et le xive siècles. Le Cambodge a des frontières communes avec la Thaïlande à l’ouest et au nord-ouest, avec le Laos au nord-est et avec le Viêt Nam à l’est et au sud-est.

Source: Wikipedia

Les citoyens du pays portent le nom de Cambodgiens ou Khmers en référence à l’ethnie khmère. La majorité des Cambodgiens sont de religion bouddhiste theravāda (96 % de la population, religion d’État), bien que le pays comporte une communauté musulmane cham (2 %) ainsi que quelques tribus des montagnes et une communauté chrétienne (1 %).

(Visited 137 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments