in , , , ,

Phra Julien – un moine pas comme les autres au Nord de Chiang Mai

Phra Julien est un québecois vivant en Thaïlande depuis plusieurs années. Il est depuis trois ans dans un village reclus, un kuti-maison comme il l’appelle. Le lieu est difficilement accessible. Il donne son temps et son énergie à aider les habitants de tribus montagnardes au confins Nord du pays.

 

Info-Asie:

Bonjour, Phra Julien, oû te trouves-tu en ce moment?

Phra Julien:

Je demeure dans un village montagnard isolé. Difficilement accessible. Ride en bateaux d’une heure et 4km de marche de la rivière Salawin (frontière Birmane pour atteindre mon kuti/maison. Marche qui s’avère fort ardue durant la saison des pluies. J’ai débuté une petite plantation d’arbres à fruits il y a près de deux ans. Tous mes arbres ont du être transporté à pied.

Je suis végétarien et la nourriture est réellement source de problème dans mon village où je n’ai que riz à l’occasion durant la saison sèche.
J’y suis depuis près de 3 ans et je mange une très pauvre diète

Alors j’ai débuté une plantation pour moi et le village. Je commence à avoir mes premières récoltes mais encore trop peu.

Je viens aussi de commander 2200 arbres à fruits et je vais donner 4 arbres par famille pour villageois des 7 villages avoisinants, en début juin, saison des pluies.

Info-Asie:

En regardant ta page FACEBOOK, je vois que tu as plusieurs projets en cours en plus des plantations d’arbres.

Phra Julien:

J’ai aussi offert plus de 11000kg de riz aux villages qui ne cultivent pas suffisamment de riz pour leur consommation. L’argent provient de donations.

Aussi offert tonne de fruits pour les enfants. Et tuile en aluminium afin que les villageois puissent reconstruire leur toit au lieu de feuilles séchées.

Je demeure dans une région extrêmement pauvre et isolée.
Difficilement accessible.

Info-Asie:

Quels sont tes projets à plus long terme, est-ce que tu comptes rester de ce côté du pays?

Phra Julien:

Je ne bouge généralement que très peu. Sauf qu’à l’instant je me fais construire deux kutis /petites maisons dans 2 villages. Je prévois déménager l’an prochain. Mon endroit actuel est très bien mais pas idéal. Petite montagne, trop chaud et la marche pour le village durant la saison des pluies est pas facile et il y a trop d’insectes durant la saison des pluies.
Alors je me construit un autre kuti dans un village plus haut en montagne, plus frais, moins d’insectes.

Info-Asie:

Tu étais occupé plus tôt aujourd’hui, quel était le projet?

Phra Julien:

Où je suis présentement, nous avons planté 60 bananiers ce matin. Et je retourne à mon village demain.

Info-Asie:

As-tu des visiteurs falangs à l’occasion?

Phra Julien:

Oui, et l’an prochain, dans mon nouveau kuti nous aurons aussi la possibilité d’offrir un logis à nos visiteurs qui viennent vivre l’expérience yoga et méditation, activité que j’offre à tous qui ont le courage de se rendre jusqu’ici!!

Nous remercions Phra Julien pour son temps afin de réaliser ce court reportage sur ce moine hors du commun qui aide les communautés montagnardes au Nord de la Thaïlande. Un personnage remarquable.

Vous pouvez le suivre sur sa page FACEBOOK https://www.facebook.com/phra.julien

(Visited 742 times, 1 visits today)

4 Comments

Leave a Reply
  1. merci a toi de ce que tu fait du bien pour la populations en thailande et les villages a cotesbravo a toi de la bonne marche de ce que tu fait je suis contents merci encore

  2. Bonjour,
    C’est bien de voir qu’il fait de l’humanitaire maintenant, mais je fais partie des personnes qui avaient été le voir après ce genre d’article et qui ont eu des problèmes avec lui.

    Même si il a peut être évolué depuis ces années, (quand je l’ai connu il ne respectais pas les pauvres, maintenant ils les aide), ce qui est sur c’est que Julien n’a pas la capacité d’enseigner quoi que ce soit.

    Pendant toute la période où j’étais avec lui, il m’a parlé des problèmes qu’il avait eu avec d’autres personnes comme moi venu se faire moine pour un temps, et des fausses accusations des villageois à son encontre, mais ensuite, il m’a avoué que les accusations étaient fondés (il ne devrait plus être moine) et j’ai fini par partir aussi à la suite de ses mensonges et de sa malveillance.

    Par respect pour la religion bouddhiste et pour éviter des problèmes à d’autres, vous ne devriez pas lui faire de pub !

    • Je suis désoler que tu es eu une experience ordinaire avec julien mais tu dit toi meme que ca fait longtemps et que c’était peut-etre une mauvaise période pour lui. On a jamais prétendu que julien était un etre supreme. Il a surement ses mauvaises journées comme tous le monde. Mais quelque chose est sur c’est que la premiere personne qui nous en a parler est Martin qui est un tres bon ami et qui a vécu assez longtemps avec lui pour connaitre ses bons et ses mauvais cotés.

      Depuis le temps ou j’en ai parler en premier voila de cela quelque année il y a quelque commentaire tres positif et certain commentaire plus neutre. Maintenant, il y a eu plusieurs article dans les journaux thai et des reportages télévisés. Je crois pas que tout ce beau monde n’a jamais pris la peine de verifier leur histoire aupres des gens de l’endroit et dans leur propres langue. Julien est humain avec ses qualité et ses défauts mais on est sur qu’il a un impact positif sur la communauté du nord de la Thailande ou il habites.

      Bonne routes

  3. Bonjour à tous, j’envisage d’aller le rencontrez en Janvier 2018.
    Je vous tiendrais au courant de ma rencontre avec Phra Julien.
    J’ai pouvoir sur Facebook qu il venais de faire un don pour pouvoir acheté un bateau.
    Après avoir lu pas mal de choses sur lui, je vais me rendre compte par moi même des bonnes actions de ce moine farang.

    À plus..!.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments