in , , , ,

Adrien à Bagan – entre travail et tourisme au Myanmar

Adrien à Bagan – Myanmar (collaboration Spéciale Adrien Coron)

Bagan : trouver l’équilibre parfait entre travail et visites

Arrivé à Bagan par bateau, je suis tombé sous le charme de la ville aux plus de 2000 temples. Un seul problème se pose : où loger ? Bagan est très touristique et donc assez cher. Deux possibilités s’offrent à vous : loger dans le New Bagan, une ville sans âme et éloignée des temples mais où les prix sont raisonnables (ajouter tout de même le prix d’un taxi ou d’une location de scooters électriques pour vous rendre sur les sites touristiques ou casser sa tirelire et loger directement dans l’un des hôtels de luxe du centre historique. Comme on n’a qu’une vie et comme ma chère maman payait la note, j’ai choisi la deuxième option et nous nous sommes installés au Bagan River View Hotel. Comptez un peu plus de 100 euros par nuit pour une chambre super classe avec piscine et petit déjeuner.
p1030148

p1030329

Quand et comment visiter les temples ?

On pourrait croire que la visite des temples devient vite répétitive. En réalité, ils sont tous différents. Il y en a des grands, des petits, des peints, des tout cassés, des bien préservés, des vides et bien cachés, des grouillant de pèlerins et même certains abritant des marchés.
Le samedi et le dimanche, les touristes birmans, mais aussi thaïlandais et chinois affluaient. Je ne sais pas si la période coïncidait avec une fête dans l’un de ces pays ou si le lieu attirait régulièrement les touristes des pays voisins venus passer un week-end au vert, mais j’ai préféré le calme du lundi…

p1030474

Pour vous déplacer entre les temples, optez pour un deux roues, vélo ou scooter électrique. La circulation est peu dense et les conducteurs sont beaucoup plus respectueux des cyclistes qu’en Thaïlande. C’est donc plutôt safe.

p1030392
Enfin, ne ratez pas le coucher du soleil du haut d’un temple, surtout si vous êtes amoureux de photographie. Attention toutefois si vous vous attendez à un moment romantique et solennel. Sachez que tout le monde veut voir le coucher du soleil et que vous ne serez pas tout seul.
Pour préserver les marches et par souci de sécurité après les dégâts provoqués par le dernier tremblement de terre, rares sont les temples sur lesquels vous pouvez monter, et cela change en permanence. Renseignez-vous auprès des locaux.

Travailler depuis Bagan

Personnellement, je n’ai pas essayé d’aller travailler en dehors de mon hôtel. La connexion Internet, bien que faible, n’était pas moins bonne que ce que j’avais vu à Mandalay et je disposais de coins sympas entre ma chambre climatisée avec vue sur le jardin et le petit restaurant au bord de la piscine disposant de prises et d’une connexion wifi séparée.
Mon plus gros dilemme a en fait été la manière d’organiser mes journées afin d’allier au mieux travail et visites. Voici le programme que je me suis fixé et que je vous conseille :
– Se lever très tôt, idéalement à 6h00. Pour moi, 7h00 était déjà une heure très matinale. Prendre un bon petit déjeuner tout en travaillant un peu (trier ses mails, faire son emploi du temps de la journée, rien qui ne demande trop de concentration).
– Partir visiter les temples au petit matin. L’air n’est pas encore trop chaud et la luminosité offre de belles vues aux photographes.
– Vers 10h30 – 11h00, lorsque la chaleur devient plus difficile à supporter, rentrer travailler au frais.
– Vers 15h30, alors que la chaleur et la luminosité commencent à tomber, repartez visiter les temples et admirez le coucher du soleil.
– Une fois la nuit tombée, terminez votre journée de travail si besoin. De cette manière, j’ai réussi à combiner 5 à 6 heures de travail quotidien et le même nombre d’heures de visite.
p1030092

Connexion au Bagan River View Hotel

adrien-bagan-connection

De Mandalay à Bagan par bateau

Pour me rendre de Mandalay à Bagan, j’ai choisi de prendre le bateau. Comptez environ 80 dollars (USD) et 9 heures de trajet. A vrai dire, si beaucoup de sites conseillent ce mode de transport en vantant les paysages magnifiques et les scènes de vie, j’ai pour ma par trouvé ces neuf heures quelque peu répétitives et sans grand intérêt. En naviguant loin des berges, à part quelques pêcheurs, nous avons surtout croisé des bateaux de croisière et de grosses embarcations transportant du sables ou des engins de chantiers. La prochaine fois, je prendrais certainement le bus, nettement moins cher.
Pas facile non plus de travailler sur le bateau Pas de connexion wifi bien entendu, mais surtout pas de table, ce qui est bien dommage. Cela aurait été un bon moyen d’occuper ces 9 heures de trajet de manière productive. Quelques prises sont toutefois disponibles si vous choisissez bien votre place.

À propos d’Adrien

Bonjour, je m’appelle Adrien, j’ai 31 ans et je suis nomade digital, c’est à dire que je travaille sur Internet tout en voyageant. Dans ces quelques billets, je vous fais part de mes voyages en Asie en quête de rencontres, de découvertes, et surtout d’endroits pour me connecter et pouvoir travailler.
Site internet: www.adriencoron.com

Texte de Adrien Coron que nous remercions pour sa collaboration.

Voir aussi

Bagan – Myanmar

Guide voyage pour nomade digital à Mandalay au Myanmar par Adrien

 

 

Info-Asie répertoire francophone de référence sur l’Asie

(Visited 116 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments