in , , ,

Guide voyage pour nomade digital à Mandalay au Myanmar par Adrien

Mandalay : nomade digital cherche connexion Internet désespérément.

Collaboration spéciale de Adrien Coron

Pour être honnête avec vous, la ville de Mandalay n’a rien d’exceptionnel. Un quadrillage de routes poussiéreuses mal éclairées et sans trottoirs sur lesquelles se croisent sans trêve vélos, motos, camions, voitures et même chevaux. Mon petit plaisir tout de même, me lever de bon matin, avant le concert de klaxons quotidien, pour voir les moines traverser la ville en faisant l’aumône.

En ville, seule la Cité Royale attire quelque touristes, mais rien de fascinant. Toutefois, la région offre quelques coins sympathiques et pas trop touristiques. Une halte de quelques jours par Mandalay vaut donc le coup (surtout que la ville a un aéroport international), mais pas besoin de s’y installer un mois.

Mes excursions autour de Mandalay :

J’ai passé une journée autour de Mandalay, durant laquelle j’ai visité les points suivants. Je vous conseille de tout faire durant la même journée. Ces points ne sont pas très éloignés les uns des autres.

p1020643-copie
Le site d’Inwa regroupe de nombreux temples dispersés dans la forêt. Il est difficile de s’y déplacer à pieds, mais vous pouvez louer un scooter ou partir en calèche (environ 8 euros pour toute la visite complète). Vaches, cochons et chevaux se mêlent parfaitement avec les temples, stupas et statuts de Bouddha, donnant une atmosphère champêtre et apaisante.

p1020632
Sagaing, une colline sur laquelle se trouvent des dizaines de pagodes. La marche vers le haut de la colline (environ 20 minutes) endurcit les mollets des moins sportifs (moi par exemple), mais cela vaut la peine car la vue d’en haut est somptueuse. Avec un peu de chance, vous croiserez un moine un peu mythomane et accroc aux donations…

Le pont de bois en teck U Bein à aller voir de préférence au coucher du soleil pour faire des photos en contre-jour sur fond rouge vif.
Un imposant pont qui semble tenir par l’opération du Saint Esprit et sur lequel aiment se promener jeunes birmans branchés, moines bouddhistes et quelques touristes étrangers.

Aux abords du pont, des pêcheurs, un temple sans grand intérêt et quelques restaurants pour prendre l’apéro en extérieur.

Travailler depuis Mandalay :

A peine arrivé au Myanmar et voilà que se pose la question fatidique pour un nomade : celle de la connexion Internet. La plupart des restaurants que j’ai fréquenté à Mandalay n’avaient ni prise, ni connexion Internet.

Mandalay est une grande ville. Elle est en plein développement mais n’offre pour l’instant que peu de lieux pour travailler en ligne. D’ailleurs, les personnes avec qui j’ai discuté et à qui j’ai dit que je travaillais sur Internet m’ont regardé avec de grands yeux, puis m’ont toutes demandé « Mais tu travailles à Mandalay ? ».

Le concept de télétravail n’est pas encore rentré dans les mœurs, mais cela viendra à mon avis avec le développement du réseau Internet qui offrira aux birmans de nouvelles perspectives et une nouvelle vision du travail.

J’ai tout de même pu me connecter et travailler aux endroits suivants :

Win Star Hotel :
Mon hôtel durant une semaine. Au sud de la ville, un peu excentré, à une heure de marche environ du palais.

Un petit bureau dans la chambre permet de travailler. La connexion y est presque constante mais très faible. J’ai pu faire quelques conversations Skype mais de mauvaise qualité (oubliez les entretiens avec vos clients ou les cours en ligne), envoyer et recevoir des fichiers Word sans problème, discuter sur les réseaux sociaux sans souci non plus. J’ai eu beaucoup de mal à lire des vidéos sur YouTube. Elles étaient coupées en permanence.

L’hôtel abrite aussi un petit resto sans prétention au rez-de-chaussée avec trois tables, duquel on capte le wifi. Une bonne alternative lorsque l’on veut sortir un peu de sa chambre.

Les prises dans les chambres acceptent tous types de connectiques (asiatiques, européennes, anglaises…).

Test de connexion wifi au New Star :

connection1

Nova Coffee :
L’un des seuls coffee shops que j’ai trouvé à Mandalay offrant la clim et le wifi gratuit. Les prix sont un peu élevés pour le Myanmar. Compter 1,50 euros pour un café.

Je suis allé plusieurs fois dans ce café. En semaine, l’endroit était calme et propice au travail. Peu de birmans, quelques occidentaux venus chercher une connexion.

Le weekend en revanche, peu de gens y vont pour travailler. J’ai plutôt l’impression que le dimanche le Nova devient le rendez-vous de la jeunesse huppée et des familles bourgeoises de Mandalay qui vont y prendre un café, discuter et utiliser leur téléphone. L’endroit est donc vraiment très bruyant et il est difficile de s’y concentrer mais toujours agréable d’y boire un café ou d’y manger un morceau.

La connexion Internet n’est pas terrible non plus. J’ai réussi à envoyer des fichiers Word, à consulter mes emails, mais l’ouverture de nouvelles pages prend un temps fou et j’ai eu plusieurs coupures. Bref, privilégiez le travail hors connexion ou vous pourriez regretter d’avoir payé si cher pour finalement ne pas pouvoir travailler.

Les prises acceptent tous types de connectiques (asiatiques, européennes, anglaises…).
Attention, cartes non acceptées. Venez avec du cash.

Test de connexion wifi au Nova Coffee :

connection2

Mes restos à Mandalay

Le Super 81 (entre la route 81 et la 38-39ème). Très bonne surprise. Une salle climatisée à l’étage, des fauteuils en osier, des serveurs sympas, de bons plats asiatiques (birmans, thaïs, honk-kongais…) et une ambiance bruyante mais conviviale.

Au Baman Beer Bar (entre la 76ème et la 26ème au sud du palais) pour ceux qui sont en manque de nourriture occidentale. Des pizzas, des sandwichs et des plats asiatiques assortis de bonnes bières bien fraîches. Testez la Mandalay bière !

Se déplacer à Mandalay

Depuis l’aéroport jusqu’en ville, 4000MMK par personne en minibus (environ 3 euros) pour un trajet d’environ 30 à 45 minutes. 12000 à 15000 pour un taxi privé. J’ai aussi essayé de m’y rendre en moto pour 10.000MMK. Je vous le déconseille : une heure de tape-cul sur une autoroute mal goudronnée avec un pneu à plat pour économiser 1,5 euros…

En ville, les moto-taxis ne cessent de vous alpaguer. N’hésitez pas à refuser si vous estimez que le prix est trop élevé, vous en trouverez un autre 5 minutes plus tard. Comptez 1500 à 3000 pour un trajet en ville en moto, jusqu’à 5000 en voiture (3,5 euros).

À propos d’Adrien

Bonjour, je m’appelle Adrien, j’ai 31 ans et je suis nomade digital, c’est à dire que je travaille sur Internet tout en voyageant. Dans ces quelques billets, je vous fais part de mes voyages en Asie en quête de rencontres, de découvertes, et surtout d’endroits pour me connecter et pouvoir travailler.
Site internet: www.adriencoron.com

Texte et photos de Adrien Coron que nous remercions pour sa collaboration.

Voir aussi

Le pont en tek U Bein – Mandalay

Mandalay – Myanmar

 

 

Info-Asie répertoire francophone de référence sur l’Asie

(Visited 185 times, 1 visits today)

Written by Adrien Coron

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Loading…

0

Musical Miso à Séoul et spectacles non verbaux de Corée à voir absolument

Office du tourisme de Corée offre une pieuvre à Conan O’Brien