in ,

William Oh – photographe professionnel (Singapour)

Info-Asie vous présente un autre photographe remarquable. Un professionnel de 32 ans d’expériences, William Ho. William est aussi un grand voyageur, il a visité de nombreux pays d’Asie et sur tous les continents.

William Oh

Entrevue réalisée avec William Oh photographe de voyage professionnel. À sa demeure à Singapour lors de la célébration très animée du Nouvel An chinois. Je ne pouvais pas manquer l’occasion de manger la soupe de canard noir salé de sa femme. William aime mettre un peu (trop?) de brandy, l’ingrédient spécial dans mon bol. J’en ai profité pour en savoir plus sur son travail et avoir quelques conseils pour réussir les photos de voyage.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Je suis photographe de voyage et professionnel, je travaille à l’université de Nanyang à Singapour depuis 32 ans maintenant.

Qu’est-ce qui vous amené à faire de la photographie?

J’ai commencé par la peinture, à l’école secondaire c’est ma base. Après j’ai basculé vers la photographie, car la peinture, ça demande beaucoup de temps. La Photographie c’est plus direct.

Avez-vous suivi des formations?

Ouais j’ai appris l’art appliqué, la photographie était l’un des modules. En fait, j’ai été contacté par le gouvernement de Singapour pour aller à l’académie des arts appliqués. Mon premier choix était d’aller à l’académie des beaux arts, mais je ne regrette pas ce choix.

Pouvez-vous nous parler de votre vison photographique, quel genre de look essayez-vous de créer?

J’aime la photographie de rue, j’aime faire des portraits, j’aime prendre l’expression des gens dans leur élément et aussi j’aime les close-ups de la nature.

William Oh
William Oh

Les technologies ont-elles beaucoup changé depuis votre début?

J’ai la chance d’avoir travaillé avec les deux grandes méthodes. Je démarrer avec l’analogique dans ce temps-la nous utilisions le film. J’ai utilisé le format moyen, 25mm et le grand format. Il est un peu « thumbsy » vous devez connaître le système. J’ai travaillé aussi dans une chambre noire, le noir et blanc. J’aime toujours le noir et blanc c’est profond. C’est l’art, le développement d’impression noir et blanc et les négatifs. Je fais aussi de l’impression couleur. Maintenant, je fais tout en numérique parce que c’est rapide, en fait, tout le monde a un appareil photo, tout le monde peut prendre des photos même un enfant. Mais l’habileté c’est toujours en argentique. C’est le moyen de savoir si quelqu’un est un vrai photographe. Parce que dans ce temps-là pas beaucoup de gens savaient prendre de bonnes photos.

Beaucoup de gens prenaient des photos, mais personne ne les développaient. Maintenant à chaque chaque à minute, chaque seconde, une personne prends des photos numériques. Avant c’était plus marginal.

Possédez vous plusieurs types de caméra ?
J’ai démarré avec Nikon et encore aujourd’hui je « shoot » avec un Nikon, j’ai aussi d’autres appareils photo Leica hazelblet. Nikon a obtenu toute une gamme d’accessoires, lentille qui facilite mon travail.

Vous préférez la Leica, mais elle est onéreuse, non?

Ouais elles le sont mais c’est bien celles que je préfère.

Quels types d’accessoires préférz-vous, mis à part de la caméra elle-même?

Le Trépied, et l’objectif sont les choses principales à avoir.

Utilisez-vous beaucoup le flash?

Non, je n’utilise pas le flash souvent, parce que le flash met l’image à plat, l’ombre est à plat, la lumière naturelle donne plus de définitions sauf si vous voulez une photo de studio . Sans flash on est plus mobiles et les gens agissent plus au naturel.

Retouchez-vou vos photos?

Oui, mais pas souvent juste quand je n’ai pas le choix. Lorsque vous retouchez vos photos, vous ajoutez du bruit ou du grain dans le produit final.

William OH
William OH
Pouvez-vous nous dire le pays que vous avez visité, brièvement, car tu en a beaucoup à énumérer?

Il a les pays plus près comme la Malaisie, la Thaïlande, l’Indonésie, les Philippines, le Laos, le Cambodge, le Myanmar, Brunei, la Chine, le Vietnam, l’Inde et les pays plus lointains comme la Russie, l’Allemagne, la Mongolie, la Tchécoslovaquie, l’Égypte, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et j’en passe!

Comment préparez-vous vos voyages?

Normalement je visite les blogues, les forums pour voir ce que les gens écrivent sur l’endroit. Les blogues sont comme la bible du voyage avec des expériences vécues par de vrais voyageurs et des commentaires ajoutés par d’autres passionnées. Cela me donne une bonne idée de ce que je dois couvrir avant d’y aller.

Quels conseils pouvez-vous donner pour comprendre comment interagir avec les populations locales que l’on veut photographier pendant notre voyage?

Normalement, vous tentez de communiquer avec eux, pour les enfants je leur donne des friandises, mais pour villageois vous leur parlez et ils sont très heureux. Mais certains pays arabes ne vous permettent pas de prendre des photos et les femmes se sauvent loin de vous. Certains pays comme l’Inde ou aux Philippines lorsque votre sortez votre appareil photo tout le monde veut venir poser pour vous. C’est bon de montrer votre appareil photo bien en vue avant de passer à l’action.

Quelle est l’expérience la plus mémorable que vous avez vécue en tant que photographe de voyage?

L’un d’eux est le Myanmar. J’ai demander mon visa en mettant photographe comme profession et ils ont rejetés ma demande. Alors, j’ai changé le Formulaire avec retraité comme statut. J’ai été accepté.

Pour vous, ce fut une expérience formidable parce qu’il n’y pas beaucoup de gens qui peuvent y aller, vous aimez aller là où la majorité des gens ne vont pas. Le Myanmar ou la Birmanie pour certains c’est le temps d’y aller, car bientôt le pays ouvrira aux capitaux étrangers et le pays changera à vitesse éclair.

Probablement que la Corée du Nord vous intéresse aussi?

Oui, la Corée du Nord est intéressante et Cuba m’intéresse beaucoup aussi.

William Oh photograph singapour
William Oh

Quel équipement de base les gens peuvent apporter avec eux lors d’un voyage pour prendre de belle photo?

Normalement, ça dépend du pays que vous visitez. Comme le Myanmar vous n’apportez pas tous vos gros appareils photo dispendieux, ils risquent de vous suivre. En passant les contrôles à l’aéroport, ils regardent votre équipement et ils savent que vous êtes un professionnel. Par contre, par exemple, au Japon vous pouvez apporter tout votre équipement coûteux, mais toujours des objectifs et un trépied en premiers lieux.

myanmar_oh1
Quel est le plus bel endroit que vous avez visité pour prendre des photos?

Le Myanmar fut l’un des bons endroits, le Cambodge est agréable malheureusement souvent les pays du tiers monde,
ces pays fermés, c’est triste pour eux, mais ça fait souvent de bonnes photos.

Quels sont les pays où vous prévoyez aller photographier dans un proche futur?

Je tiens à me rendre à Cuba, au Kazakhstan et peut-être la Corée du Nord.

Avez-vous une anecdote à nous raconter sur un de vos voyages?

En Chine, j’ai été prendre un bus public. Un type m’a demandé pour aller s’assoir à côté de moi sur le banc. Je me suis endormi et il m’a coupé mon jeans, pour voler mon porte-monnaie, plutôt juste un petit sac ou je gardais mon argent, il a essayé de le prendre, mais il était attaché à une corde en nylon. Lorsque le bus s’est arrêté, il a essayé de retirer le portefeuille, mais il était pris en place alors il s’est enfuit. Je suis toujours préparé à toute situation

Avez-vous publié un livre sur votre travail?

Oui, cette année, au mois d’août j’aurais un livre sur tout mon travail de photo à l’université, c’est mon deuxième livre.
Cela va ouvrir la porte pour diffuser votre passion qui est plus sur les photos de voyage

Définitivement dans le passé j’ai eu deux expositions en solo, je suis un artiste indépendant. Récemment, j’ai gagné un concours dans le National Geographic. J’ai gagné un prix dans le New Document. C’est les quelques prix et mentions que j’ai remportés.
Vous avez besoin de me donner la référence, je vais les montrer à nos lecteurs. Je suis très fier de vous!

oh_91

Avez-vous eu des problèmes avec la loi au cours de vos voyages ?

Des problèmes à avoir un visa, si l’on visite un pays fermé, même si l’on est photographe ne le dites pas, ne l’écrivez pas, dites que vous êtes un étudiant, ne mentionner jamais vos médias, ils se méfieront que vous venez de faire du travail
Quel est la base essentielle dont nous avons besoin d’apprendre pour faire de belles photos?

Vous devez en prendre un grand nombre, plus vous en prenez plus vous commencez à connaître ce qui est bon. Essayez de vous éloigner de ce que les gens font, essayez de trouver votre propre façon de faire les choses, de construire votre propre style , essayer d’être plus authentique!

Qu’est-ce qui s’en vient pour vous, vous avez un livre, nous feront un blogue pour vous afin que les gens puissent voir vos photos, venir vous poser une question et échanger avec vous.

Je veux faire des expositions, je peux échanger avec un artiste envie de venir exposer à Singapour . Je veux avoir un Livre vert fait avec les choses de recyclage j’aime les choses recyclés

Probablement que vous voulez pousser votre véritable art dans un futur proche?

Oui pour l’instant c’est plus pour l’université, je veux montrer mon vrai côté artiste maintenant de photographe de voyage.

Donc, je vous souhaite bonne chance et je vais essayer de vous aider à diffuser votre talent.
oh_81
info asie logo Suivez-nous sur Facebook en aimant notre page Info-Asie

Info-Asie répertoire francophone de référence sur l’Asie
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Info-Asie pour découvrir des lieux dans 25 pays d’Asie. Notre site compte plus de 2500 pages de renseignements, points d’intérêt, services, bons plans et adresses francophones dans toute l’Asie.

(Visited 53 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comments

comments